Prolapsus et incontinence urinaire

Chirurgie des prolapsus

En cas de descente d'organe gênante pour la vie quotidienne, un geste de correction par voie chirurgicale peut être envisagé.

En cas de descente de vessie ou d’utérus, ce geste peut être effectué par coelioscopie (4 incisions de 5 mm chacune) avec mise en place d’une bandelette suspendant la vessie et/ou l’utérus au promontoire sacré soit en ambulatoire ou en hospitalisation. 

Le geste peut être également effectué par les voies naturelles (par le vagin), et permet de corriger les descentes d’utérus et de vessie par réalisation de sutures et mise en place de fils permettant de suspendre le fond vaginal à un ligament profond (le ligament sacro sciatique). 

Incontinence urinaire d’effort

Après échec des traitements médicaux et en cas de fuite d’urine à la toux, au port de charge lourde, un geste de correction peut être envisagé. Il s’agit de la mise en place d’une bandelette disposée sous l’urètre (TOT, TVT-O). Ce geste peut s’effectuer en ambulatoire le plus souvent. Une hospitalisation est également possible sur une journée.

 

Les médecins en Prolapsus et incontinence urinaire

Gynécologue obstétricien
Gynécologue obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Chirurgie gynécologique et sénologique