dépistage du cancer du col (frottis colposcopie)

Le dépistage du cancer du col de l’utérus est assuré par la réalisation d’un frottis cervico-utérin.

Il s’agit d’un examen indolore consistant à prélever à l’aide d’une brossette quelques cellules du col de l’utérus qui sont envoyées au laboratoire pour être analysées.

Le frottis est recommandé, sauf cas particuliers, tous les 3 ans entre 25 et 64 ans.

 

Dans le cadre de certaines anomalies du frottis, il peut être nécessaire d’effectuer un examen complémentaire appelé colposcopie.

Il s’agit d’un examen du col à l’aide d’un microscope et d’application de colorants sur le col qui servent à guider la réalisation éventuelle de biopsies.

Ces biopsies quasi indolores sont faites à l’aide d’une pince sous contrôle de la vue sans anesthésie.

Les prélèvements sont alors envoyés à l’analyse pour décider de la conduite à tenir ultérieure, soit surveillance rapprochée par frottis, soit réalisation d’une conisation.

 

La conisation ou résection du col de l’utérus peut se réaliser sous anesthésie locale ou courte anesthésie générale. Il s’agit de l’ablation d’une petite partie du col de l’utérus par voie vaginale.

Elle n’impose qu’une hospitalisation de quelques heures.