ivg (médicamenteuse et chirurgies)

Toute femme (y compris mineure) enceinte peut demander l’interruption de sa grossesse jusqu’à la 14ème semaine d’aménorrhée (SA), soit 12 semaines de grossesse. Tous les actes sont remboursés intégralement par l’assurance maladie.

Un entretien psycho-social est proposé systématiquement ; il n’est obligatoire que pour les mineures.

L’IVG médicamenteuse peut-être réalisée à domicile jusqu’à 7 SA (5 semaines de grossesse). Après, et jusqu’à 9 SA, elle est réalisée à la clinique.

Il s’agit de la prise de 2 médicaments différents à 48 h d’intervalle (le premier interrompt la grossesse, le 2ème en provoque l’expulsion).

L’IVG instrumentale consiste à l’aspiration sous une courte anesthésie du contenu de l’utérus après dilatation du col de l’utérus.

Une consultation pré-anesthésique est nécessaire.

Une consultation post-IVG est systématiquement prévue 2 à 3 semaines après l’interruption.