Echographie gynécologique et obstétricale

Au cours d’une grossesse sans facteur de risque particulier, 3 échographies sont recommandées.

L’échographie du premier trimestre entre 11 et 14 semaines d’aménorrhée permet :

  • de dater le plus précisément possible le début de la grossesse et donc son terme,  
  • de faire une première analyse morphologique avec le dépistage précoce de certaines malformations
  • d’évaluer le risque de trisomie 21 avec la mesure de la clarté nucale.

L’échographie du deuxième trimestre entre 22 et 24 semaines d’aménorrhée permet de vérifier la croissance ainsi que le développement des organes du fœtus. C’est souvent au cours de cette échographie que l’on peut connaître le sexe de l’enfant à naître.

L’échographie du troisième trimestre entre 32 et 34 semaines d’aménorrhée permet de connaître la position du fœtus, sa croissance, le développement des organes ainsi que la position du placenta.

 

Dans certaines situations (grossesses multiples, antécédents de grossesses compliquées, pathologies maternelles…) des échographies supplémentaires peuvent être organisées.

 

Retrouvez les étapes essentielles de votre grossesse dans notre calendrier de grossesse.

Les médecins en Echographie gynécologique et obstétricale

Gynécologue obstétricien
Gynécologue obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue obstétricien
Gynécologie médicale
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue Obstétricien
Gynécologue Obstétricien