La prise en charge de la douleur

La douleur est la préoccupation de toutes les équipes de soins. Le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) définit la politique de prise en charge de la douleur et induit la mise en œuvre des actions dans ce domaine.

Engagés dans la prise de la charge de la douleur, nous mettons des moyens humains et matériels à disposition des professionnels.

La douleur est évaluée pour chaque patient. Une thérapeutique adaptée est mise en place.

Téléchargez ici le contrat d'engagement de lutte contre la douleur.

Prévenir la douleur

Il faut anticiper la douleur pour mieux la maîtriser ; la prévenir plutôt que la combattre.

La douleur dégrade votre qualité de vie et agit sur votre psychique.

Les équipes soignantes s’engagent à prévenir la douleur induite par les soins et à prendre en charge toutes les formes de douleurs (physiques et psychiques) durant votre hospitalisation.

C’est la maîtrise des soins que vous recevez qui nous permet d’anticiper les douleurs provoquées.

Evaluer la douleur

Nous vérifions régulièrement l’absence de douleur à toutes les étapes de votre prise en charge et par différents moyens. L’évaluation de la douleur est régulière et systématique. Vous devez signaler votre douleur pour ne pas la laisser s’installer.

Vous seul pouvez décrire votre douleur. Ce sont les informations que vous donnerez au soignant qui lui permettra de vous aider et d’être ainsi au plus juste de sa prise en charge.

Des outils d’évaluation de la douleur sont utilisés.

Traiter la douleur

Nous disposons de moyens pour mesurer l’intensité de votre douleur

Le score recueilli nous permet d’orienter la thérapeutique : le dosage, comprimé ou injection mais aussi d’autres moyens comme le calme, l’installation, les massages, l’acupuncture…

La conduite à tenir face à une douleur vous est proposée en fonction de la nature et de l’intensité de la douleur. Toutes les douleurs ne peuvent pas être supprimées à 100%, néanmoins, la thérapeutique mise en place essaiera de s’en rapprocher au plus près.

Il existe plusieurs types de médicaments. La morphine est l’un d’eux. Elle est utilisée pour certains types de douleur sans provoquer une accoutumance.

Prendre en charge la douleur de l’enfant

La prise en charge de la douleur de l’enfant se fait sur le même modèle que chez l’adulte. Les outils d’évaluation sont adaptés à l’âge de l’enfant ainsi que les thérapeutiques. La participation des parents aide et affine l’évaluation de la douleur et le résultat de l’efficacité du traitement.

Ainsi la participation des familles dans l’évaluation et la mise en place des thérapeutiques est essentielle.

Le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) élabore des programmes d’actions et des bilans annuels. Elle collabore avec les autres instances de la clinique.

Un questionnaire patient permet d’évaluer l’efficacité de ces actions.